DiversSociétéToute l'actu

Affaire Ernest Obama : vers la libération du journaliste?

Selon certaines indiscrétions, Ernest Dieudonné Obama Nana, ex-proche collaborateur de l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga, propriétaire du groupe de presse L’Anecdote, pourrait être libre d’ici la fin de cette journée. 

«Les accusations liées à la haute trahison, détournements et autres n’apparaissent plus dans la plainte. Seuls des motifs tels que insubordination y figureraient. Si cela s’avère vrai, ça voudrait tout  simplement dire que Amougou Belinga a décidé de pardonner à son fils», explique une source proche du dossier. En effet, l’ancien Directeur Général de Vision 4 a été interpellé en grande pompe la semaine dernière par les éléments de la gendarmerie nationale qui l’ont conduit au Secrétariat d’État à la Défense (SED). Selon les premières informations relatives à cette interpellation, l’on évoquait des motifs de: «  détournement d’argent, haute trahison et abus de confiance».

LIRE :  Le vainqueur du prix Marc Vivien Foe est connu !

Présenté au procureur de la République le 22 juin dernier, Ernest Obama a été renvoyé au SED pour enquête complémentaire. Entre temps, une série de médiation est en branle pour calmer les ardeurs et ramener les deux camps à de meilleurs sentiments à l’instar de la médiation Beti be Nanga. La mission de médiation du groupe Beti Be Nanga a achevé le 22 Juin 2020 à 18h ses efforts et actions de conciliation et d’apaisement dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire OBAMA Ernest c/Groupe Anecdote du PDG Amougou Belinga.

Rapport de la médiation BETI BE NANGA

La médiation a fait tout ce qu’elle pouvait modestement faire dans un climat difficile et n’a ménagé aucun effort, de jour comme de nuit, pour que cette affaire trouve une issue dans un cadre familiale, selon les us et coutumes de nos traditions et sans préjudice des graves torts ou dommages qui auraient causés au principal plaignant, le zomloa et patriarche Amougou Belinga.

LIRE :  Richard Bona insulté par Joseph Antoine Bell.

Au terme de nos efforts, nous nous en remettons desormais à la sagesse et à la conscience des uns et invoquons le concours des esprits de nos ancêtres pour la suite qui ne dépend plus de nous.

Nous remercions sincèrement le patriarche Amougou Belinga pour l’écoute et l’oreille attentive qu’il nous a accordé ces derniers jours malgré son état de santé chancelant et continuons de solliciter jusqu’au bout son indulgence et pardon en faveur de son fils Obama.

LIRE :  Il ne faut pas avoir peur de l'échec

Nous remercions également Ernest OBAMA pour sa collaboration avec les médiateurs.

Nous constatons ce soir que cette affaire a pris une ampleur et une tournure qui transcendent le cadre même de sa survenance et impliquent une synergie d’interventions de bonne volonté de tous horizons et de tous niveaux, au Cameroun et à l’étranger, qui oeuvrent pour une issue apaisée. Nous espérons que tout cela contribuera aussi à sortir cette affaire des arcanes du judicaire pour la poser sous l’arbre à palabres familiales.

LA MÉDIATION BETI BE NANGA

Tags

Davidson Ngomengom

Davidson Ngomengom est un auteur et rédacteur spécialisé dans les chroniques sportives. Doté d'une maîtrise transversale des sujets d'actualité, il a, à son actif de nombreuses contributions dans la presse écrite, et les blogs sportifs. Email : ngomengom.davidson@newsclic.info Tel : (237) 666 885 340

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks