InsolitesToute l'actu

Beboto : Le préfet abat un bœuf par balles qui a pénétré par effraction dans l’enceinte de sa résidence

Joint par téléphone, Mahamat Badawi Al-hadji Al-nour justifie son acte par le fait que la bête était entrée dans sa résidence et menaçait ; qu’elle a fait fuire les enfants et lui-même avant qu’il ne prenne son pistolet, déposé sur la table, pour l’abattre de deux balles (« pah! pah! ») selon ses propres termes. « Les gens veulent politiser l’affaire, mais ça ne me dit rien. Le bœuf a voulu me tuer et je ne pouvais pas le laisser faire. Même si c’est une personne qui menace de me tuer, je vais la tuer », s’est-il justifié au téléphone.

LIRE :  Endeuillés, brutalisés, séquestrés.

Ensuite, le préfet aurait instruit le secrétaire général du département afin qu’il enlève le cadavre de l’animal. Mais la population s’y serait opposée en réclamant un constat selon une source locale jointe par téléphone, qui dit qu’il s’agit d’un bœuf d’attelage abattu en plein début de la saison des pluies.

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info Tel : +1(415) 800-3517

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks