SociétéToute l'actu

Bollore de retour sur la voie ferroviaire

Quatre ans après la catastrophe d’Eseka, Camrail (groupe Bolloré) entend renouer avec un service premium de transport de passagers, avec son nouveau train express.

Les photos ont fuité la semaine dernière sur les réseaux sociaux camerounais. Une locomotive de couleur rouge tractant des voitures de passagers peintes de blanc et de vert, à la sortie de la gare d’Edéa, à une quarantaine de kilomètres de Douala. La Cameroon Railway Company (Camrail) entamait ainsi des essais techniques, avant la mise en service du train express entre Douala et Yaoundé.

La compagnie ferroviaire s’apprête ainsi à relancer un service premium de transport des passagers entre les deux principales villes du pays. Une offre auparavant assurée par le train Inter City, interrompue après son déraillement le 21 octobre 2016, dans la localité d’Eseka, et ayant causé, selon les autorités, 82 décès et près de 600 blessés.

LIRE :  « Un vrai cauchemar pour les défenses » : Riyad Mahrez encensé par cette légende anglaise

« Il devait en principe démarrer en avril, quelques jours avant le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) que le Cameroun devait abriter. Mais la crise sanitaire du coronavirus est passée par-là. Nous sommes à présent suspendus au ‘OK’ du gouvernement », explique-t-on au sein de l’entreprise. Outre l’annonce de la date, Yaoundé devra déterminer les tarifs et les arrêts à effectuer entre les deux agglomérations.

Matériel roulant signé General Electric
L’entreprise a pour ce faire déboursé 1,1 milliard de F CFA (1,7 million d’euros), sur fonds propres, pour rénover une rame composée de huit voitures voyageurs, d’un wagon bar restaurant et de deux fourgons. L’État quant à lui a acquis quatre locomotives auprès de General Electric pour les besoins de la cause.

LIRE :  Nécrologie : Décès d’un colonel de l’armée des suites de Covid-19

Depuis la catastrophe d’Eseka, la compagnie transporte en moyenne annuellement plus de 900 000 passagers sur son réseau, à travers des « trains sociaux ».

Détenue à 77,4 % par Bolloré et à 12,5 % par l’État, Camrail a réalisé un chiffre d’affaires de 39,7 milliards de F CFA en 2018, pour un résultat net de -5,6 milliards de F CFA.

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info Tel : +1(415) 800-3517

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks