Etranger

Burkina Faso : peur ou tension après le double scrutin ?

Le pays des Hommes Intègres était soumis à un double scrutin dimanche dernier: présidentiel et législatif.

La Commission électorale a procédé à la proclamation commune par commune des résultats. Une publication que l’opposition conteste et qui a donné vie à une montée de tension électorale. Une situation que les Burkinabè suivent de près, notamment dans la capitale Ouagadougou.

Le mot “crise post-électorale” est lancé lundi soir sur les plateaux des grandes chaines de télévisions du Burkina Faso et les journaux reviennent dessus mardi en évoquant la mise en garde de l’opposition et sur des désaccords qui sembleraient diviser la Commission électorale.

LIRE :  Cameroun-France : l’ambassadeur Alfred Nguini rappelé à Yaoundé

En revanche dans les rues de la capitale, aucun signe de tension et la vie semble suivre son cours avec les affiches qui ont quasiment disparu des murs et l’animation est pareille à celle de tous les mardis pourtant, cette période post-électorale s’invitr déjà dans les conversations de plusieurs.

La Céni a donc annoncé qu’elle allait poursuivre ses travaux en relançant le processus de validation des résultats qui était suspendu depuis ce lundi après-midi.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks