Politique

Burundi: le pays pleure Pierre Buyoya

Pierre Buyoya celui qui a été le président du Burundi de 1987 à 1993, puis de 1996 à 2003 n’est plus de ce monde; il a succombé le 17 Décembre dernier au virus de Corona.

Militaire de formation, il a accédé au pouvoir par coup d’état à deux reprises; la première fois en 1987 contre Jean Baptiste Bagaza et la seconde fois en 1996 alors que le pays sombre dans une guerre civile.

Accablé par les tensions ethniques entre les Tutsi et Hutu,il mènera une politique de réconciliation qui aboutira à la convention de 1991. démocratie du Burundi. C’est sous sa présidence que seront signés les Accords historiques d’Arusha qui mettront définitivement fin aux différents conflits qui font couler le pays.
Du fait de ces accords, une transition sera mise en place en 2001 et Pierre Buyoya remettra le pouvoir à Domitien Ndayize.

Nommé haut représentant de l’Union Africaine au Mali en 2012, il avait été contraint d’abandonner ses fonctions à la fin du mois de novembre sans donner des raisons.


LIRE :  RFI sur réapparition de Paul Biya...

Hospitalisé à Bamako depuis une semaine, il sera évacué à Paris suite à une détérioration de sa santé. Il décède ainsi jeudi 17 Décembre. On garde de lui le souvenir d’un militaire qui a accédé au pouvoir par la voie des coup d’État mais qui a fini par conquérir le coeur de son peuple et devenir un excellent diplomate. A vouloir connaître son parcours politique, il aimait à répondre que l’important n’est pas le moyen d’accession au pouvoir mais la manière d’y partir.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks