PolitiqueToute l'actu

Crise anglophone : Le Field Marshall chute enfin !

L’activiste anglophone basé en Belgique Mark Bareta a licencié Lekeaka Oliver alias Field Marshal, chef du groupe armé “Red Dragons” basé à Lebialem qui lutte pour l’indépendance des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Dans une missive enflammée adressée au général autoproclamé le 18 avril, Mark Bareta a officiellement révoqué le titre de feld-maréchal, appelant les autres à le traiter avec mépris en raison de ses poursuites “honteuses”.

“Je déclare avec force que le maréchal, Oliver du comté de Lebialem n’est pas digne de ce titre”, a martelé Bareta.

«Il a semé la honte et la honte au nom des Forces d’Ambazonie. Il est devenu trop partisan et Ambazonie n’a pas besoin d’un combattant comme lui. En mon nom, à cette date, je vous dépouille par la présente du titre de maréchal et pour la première fois, je vous demanderai de reconsidérer votre statut de combattant d’Ambazonie, de prendre une retraite et de vous auto-examiner. »

Bareta conseille au maréchal de quitter les forêts de Lebialem et de rejoindre son frère de sang Chris Anu aux USA dans le Maryland. Chris Anu est secrétaire à la communication et aux technologies de l’information du gouvernement intérimaire d’Ambazonie, dirigé par Julius Ayuk Tabe, emprisonné.

LIRE :  «En tant que femme, travaillez afin d’éviter le vagabondage se*uel ! » Brenda Biya

«J’appelle toutes les forces sœurs à ne plus lui accorder un tel respect envers Field Marshall et, si nécessaire, à le retirer de tous les groupes de défense. Oliver peut maintenant quitter et rejoindre son frère et son groupe dans le Maryland en tant que politicien afin qu’il puisse y poursuivre la maternité de substitution. Oliver peut considérer cela comme un passage sûr parce que je sais que ce plan d’action est / était déjà en cours depuis sa fin. Maintenant, Oliver a une excuse: vous pouvez maintenant dire que Mark Bareta vous demande de partir et j’accepte. »

Selon Bareta le licenciement du feld-maréchal fait suite à des audios dans lesquels Lekeaka Oliver, alias feld-maréchal et son frère Chris Anu accusent Julius Ayuk Tabe d’avoir plongé les habitants des régions du nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun dans une guerre qui a causé des souffrances et des souffrances indicibles aux masses.

«… En écoutant les audios provenant du maréchal de Lebialem avec toutes sortes de mensonges et d’insultes contre le président Sisiku Ayuk Julius Tabe, on ne peut plus garder le silence. Il semble désormais que nous commenterons ouvertement les actes commis par nos forces quel que soit le nom ou le groupe. Cela les aidera sûrement à devenir les meilleures versions d’eux-mêmes. »

«C’était honteux d’écouter les audios du Field Marshal affirmant que Sisiku avait déclaré la guerre. Je pensais que c’était Biya qui avait déclaré la guerre. Comment se fait-il qu’Oliver dise le contraire? Oliver va jusqu’à dire que Sisiku a été sorti de la prison il y a quelques jours pour signer un accord avec la Fédération et tous les types de mensonges sur Sisiku que je ne pourrais même pas dire ici… Et c’est quelqu’un qui a tué 100, 200, 300 Cameroun les soldats dans son rêve et les partisans de Sako-IG se déchaîneront dans les médias en sachant parfaitement qu’ils sont des mensonges purs et simples », déclare Bareta.

Bareta termine en décrivant comme «un tas de salauds ingrats» Samuel Ikome Sako qui passe pour le président du gouvernement intérimaire d’Ambazonie ainsi que Chris Anu et son frère Oliver Lekeaka.

Nous rappelons que le 8 février 2020, Paul Tasong, ministre délégué du Cameroun auprès du ministre de l’Économie, de la Planification et du Développement régional, a qualifié Field Marshall d’illusion.

LIRE :  Une vidéo de Franck Biya secoue les réseaux sociaux !

«J’insiste sur le fait que le soi-disant maréchal est une illusion. Il s’est échappé depuis longtemps de Lebialem et nous supplie de l’aider à obtenir un passeport pour pouvoir quitter le pays. Son frère, Christopher Anu, est retourné dans son église alléluia au Texas d’où il prêche la mort. Les dragons rouges sont une machine de propagande pour détourner notre attention alors qu’ils volent nos richesses », lance Tasong.

«Nous ne pouvons plus permettre à une famille de voleurs de routes de contrôler notre destin. Lekeaka a pénétré par effraction dans toutes les banques de coopératives de crédit à Lebialem et volé l’épargne de toute la population. Son frère a escroqué des fonds amassés en Amérique par ses cohortes pour incendier notre beau Cameroun. Leur sœur a été arrêtée alors que 366 millions de francs CFA avaient été volés à Lebialem et la diaspora aurait atterri sur son compte bancaire. Ils confisquent le cacao récolté par les agriculteurs de Lebialem qui travaillent dur. »

LIRE :  Le vice-président ambazonien annonce l'assaut final.

Pour autant est ce que ce rappel à l’ordre de son « gouvernement » fantoche pourra permettre de recadrer le «redoutable » chef des Red Dragons ? L’avenir nous le dira.

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info Tel : +1(415) 800-3517

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks