InsolitesSociétéToute l'actu

Des porteurs de cercueils qui dansent créent le buzz sur internet

Originaires du Ghana, ces porteurs de cercueils dansants inspirent des memes populaires et blagues en ligne

Si vous avez passé la plupart de votre temps en ligne (ce qui est le cas de la plupart d’entre nous), vous n’avez certainement pas loupé ces 04 personnages étranges à l’affût d’une faille ou glissade fatale. Ces nouveaux memes vidéo tournent autour d’un élément central : Celui dans lequel des actes dangereux, mettant la vie des intervenants en danger, sont suivis d’une joyeuse danse funèbre par les porteurs du cercueil

Les internautes ont découvert la vidéo des porteurs de cercueils ghanéens qui dansent et tuent l’ennui en créant des mèmes intéressants autour d’eux.

Un nouveau client 😅😅😅

Pour les non-initiés, les porteurs sont des personnes qui portent le cercueil lors d’un enterrement. Traditionnellement, on les voit porter des gants et s’habiller de manière uniforme pendant les moments de deuil, mais les différents porteurs de cercueil suivent des traditions différentes à travers le monde.

Cette vidéo d’un service funéraire africain associe le rire au drame. Dans la vidéo de la danse du cercueil funéraire, les porteurs sont vus en train de faire un numéro et de danser en pas synchronisés avec le cercueil, rapporte Metro Online. On les voit se laisser tomber par terre, tourner et même lancer le cercueil en l’air. De toute évidence, les gens n’ont pas pu résister à l’envie de faire des blagues et des mimes autour de ces funérailles inhabituelles. Déjà mis en lumière par la chaîne Al-jazeera en 2018, leur popularité a resurgi certainement avec la crise de Covid-19 où l’espérance vie des humains semble plus que jamais menacée .

Une pratique ancrée dans les mœurs ghanéennes

Les Ghanéens ont une pratique intéressante : ils engagent des porteurs de cercueils qui dansent tout en portant un cercueil. Benjamin Aidoo a dit qu’il avait ajouté une chorégraphie comme offre supplémentaire et les clients adorent cette idée. En raison des tendances extravagantes en matière de funérailles dans le pays, Aidoo a pu créer de nouveaux emplois pour les jeunes.

LIRE :  Eunice Zunon chiffonne Yvidero " elle a fait théâtre moi j'ai fait un one woman show"

Les porteurs de Benjamin Aidoo font plus que transporter des cercueils. Ils l’amènent au niveau supérieur – en dansant jusqu’à la dernière demeure des morts. Dans un court documentaire, la BBC News a montré comment les personnes en deuil au Ghana préfèrent souvent des funérailles joyeuses pour montrer la réussite d’une famille.

Une entreprise funéraire qui « fait rire»

Le fondateur, chorégraphe et leader de ce qu’ils appellent la “troupe des porteurs de cercueil”, Benjamin Aidoo, a lancé son entreprise en 2010. Dans une interview, il a déclaré qu’il avait finalement décidé d’ajouter une chorégraphie à la marche funèbre pour donner un peu de style à la cérémonie. Il demande toujours à ses clients : “Voulez-vous que ce soit solennel ou voulez-vous un peu plus de spectacle ? Ou peut-être voulez-vous y ajouter une chorégraphie ?”

Benjamin Aidoo, le co-founder & CEO

Les gens se vantent de ce qu’ils dépensent pour un enterrement… Ils disent avec fierté : “J’ai dépensé 10 000 cedis”. Les Ghanéens n’épargnent aucune dépense car nous nous soucions plus des morts que des vivants. Il suffit de mourir et vous verrez combien d’êtres chers vous avez”, a déclaré Aidoo. Les porteurs de cercueils ont depuis acquis une certaine notoriété, car on les a vus danser avec des pas chorégraphiés, tomber par terre, tourner et même lancer le cercueil en l’air.

Aidoo fait généralement payer aux personnes endeuillées jusqu’à 2 200 cedis, soit 387 dollars par représentation. Depuis, il a créé 100 emplois pour des jeunes hommes et femmes au Ghana.

LIRE :  Violences électorales : Deux personnes lynchées à mort à Foumban ! [ Vidéo ]

Outre les emplois qu’il a créés, Aidoo a également déclaré qu’il investit “beaucoup” dans la tenue de son équipe.

“Ces gens, lorsqu’ils emmènent votre bien-aimée à sa dernière demeure, ils dansent aussi, alors j’ai décidé de donner à ma mère un voyage de danse chez son créateur”

‘Elizabeth Annan, cliente

Les rites ou cérémonies funéraires sont normalement considérés comme des célébrations au Ghana. Les familles dépensent des milliers de cedis pour la nourriture, les boissons, le lieu de la cérémonie, un disc-jockey, un groupe de musique, des brochures, des affiches, des photographes et même des vidéastes qui filment les personnes en deuil et les familles alors qu’elles font leurs derniers adieux à leurs proches décédés.

Dans une page d’opinion du Denver Post, la chroniqueuse Vicky Wireko a déclaré que les funérailles au Ghana sont devenues un énorme fardeau pour les finances des familles, car elles sont obligées de demander des prêts ou d’emprunter de l’argent à la banque. Les funérailles au Ghana, selon l’article, sont “follement élevées”. Un cercueil sculpté peut coûter jusqu’à 2 500 cedis (431 dollars). Entre-temps, le stockage d’un cadavre à la morgue coûte 400 cedis (69 $) par mois.

De nos jours, les porteurs de cercueils dansants du Ghana sont devenus célèbres sur les médias sociaux car les net-citoyens ont créé de drôles de mèmes à leur sujet – surtout maintenant qu’on rappelle aux gens de rester chez eux pendant la période de confinement.

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications    OK No thanks