Culture & PeopleSociétéToute l'actu

Empoisonnement de Flora Ze : Les langues se délient !!!

Elle était rayonnante … pétillante et éblouissante de talent…âgée à peine de 31 ans, l’animatrice de la chaîne Équinoxe Tv et Radio Flora Ze a été brutalement arrachée à la vie alors que son projet dénommé «Miss Blacky» ; concept qui visait à valoriser la peau noire et lutter contre la dépigmentation était sur les roulettes pour le mois de mai… hélas !

«Je ne sais où tu te trouves à l’instant. Mais les échos de ta disparition retentissent sous un ciel confiné. Donc, dépêche-toi de me répondre. Et rassure-moi que tu es en vie!», pleure à chaudes larmes Eric Kouamo, son collègue d’Equinoxe TV.

La disparition brutale et subite de la jeune animatrice suscite des interrogations dans la mesure où elle ne présentait aucun signe extérieur et apparent de souffrance. Elle semblait d’ailleurs en forme la veille de son décès…

LIRE :  Bertoua: l'armée Camerounaise perd deux vaillants soldats dans un accident de circulation

La piste de l’arrêt cardiaque est à écarter puisqu’elle se plaignait plutôt des maux de ventre. Qu’a-t-elle donc mangé ? Et où ? Avec qui? Est-ce un empoisonnement ou un appendicite ?

Difficile de valider une piste puisque l’autopsie n’a pas encore été pratiquée ? La famille va-t-elle en demander? Le papa de Flora Ze assure que sa fille animatrice d’Equinoxe Radio et Tv était encore pleine de vie samedi dernier pendant la célébration à domicile, du 5e anniversaire de sa fille, avant le funeste destin. Il livre le témoignage sur les derniers instants qui ont précédé sa mort.

LIRE :  Une équipe de l’Université de Harvard fait une incroyable découverte dans le sol de Bamenda

“C’est dimanche matin, qu’elle m’a dit qu’elle a passé la nuit à vomir, qu’elle ne se sentait pas bien. Ce lundi, elle est sortie comme d’habitude pour son lieu de travail. Quand elle revient, elle me dit papa, je ne me sens pas toujours bien, je continue à vomir, mon ventre, ça ne va pas. J’ai fait venir une infirmière d’un centre de santé proche de la maison qui a placé à ma fille la perfusion. Vers 18h30, mon fils me dit que Flora ça ne va toujours pas. C’est en ce moment que je décide d’aller avec elle à l’hôpital de Logbaba. Arrivée là-bas, elle n’est même pas sortie de la voiture. Le médecin est venu, après avoir pris quelques paramètres sur elle, il nous dit que l’enfant est parti.”, témoigne le père de Flora Ze, décédée brutalement dans la nuit de lundi 13 avril 2020.

C’est la seconde fois que le monde des médias camerounais est frappé durement par une tragédie en l’espace d’un mois. On se souvient qu’il y-a moins de deux semaines, Léopold Clovis Noudjio, le directeur de publication de « L’Epervier », décédait… Selon ses proches, il souffrait d’insuffisance rénale, après avoir subi une opération au pied .

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications    OK No thanks