SociétéToute l'actu

Enquête: Les étudiants se plaignent du confinement

Une des 13 (treize) mesures préventives qui avaient été prises le 17 Mars dernier dans la lutte contre le Covid-19 était la fermeture des établissements scolaires, des universités, centres de formation professionnelle. Une nouvelle, bien qu’au-delà d’attrister les jeunes étudiants avait suscité de l’engouement chez plusieurs apprenants…

Seulement, après quelques mois passés à la maison, on a du mal à s’habituer, on est orphelin du cadre de l’école, l’absence des camarades se fait ressentir, le manque des petits délires et fous-rires entre potes devient difficile à accepter. Christiane Bodji étudiante au Niveau 3 en Gestion Logistique et Transport nous raconte son quotidien et le système des cours en ligne auquel elle ne parvient pas à s’adapter: « Le confinement est un autre monde, c’est compliqué. Moi j’ai la chance de pouvoir sortir en journée pour mon petit job et le soir je rentre pour mes cours en ligne. Parlant des cours en ligne, beaucoup de choses ont changé, le système a changé, la manière de donner cours a changé, ce n’est pas évident. Ce n’est pas comme les cours en présentiel, les cours en ligne ne sont pas faciles.

Déjà que ça se passe via Whatsapp et non en vidéoconférence, le professeur lit le cours et explique via les voices. Entre temps, le chahut de la grand-mère, des enfants est insupportable à gérer c’est quasiment impossible de se concentrer.

A un moment je suis perdue, il faut rentrer écouter les voices du prof qui lui, a déjà pris une longueur d’avance. Pire encore quand il s’agit des cours avec des calculs : c’est une vraie catastrophe! On n’y comprend rien bien même quand le prof renvoie le corrigé. Bien évidemment la classe, les rires, les profs me manquent. ».

Elle termine en disant: « On n’a pas encore atteint le niveau où on pourra dire que le Cameroun peut faire les cours en ligne. ». Pour Cédric, le confinement n’a pas été facile à gérer au début car c’était tellement ennuyeux, trop ennuyeux même dit-il, mais aujourd’hui, étant plus que déterminé à braver son examen de BTS, il consacre ses journées à travailler, et à faire des recherches, contrairement au début où il restait parfois cloîtrer sur son téléphone à savourer les actualités farfelues sur la toile. Pour lui aussi,les cours en ligne sont difficiles à accepter mais il n’a pas de choix car il le fait pour un but précis. Tout comme Christiane, ses potes lui manquent, l’atmosphère de l’école, et le reste…

Une période difficile à gérer pour nos jeunes étudiants qui avaient commencé une année calme et sereine. Malheureusement le Coronavirus est venu leur imposer sa loi…

Paule Bao

LIRE :  Toulouse : Joueurs testés positifs au coronavirus lors de la reprise

Paule B

Paule est auteur et contributrice professionnelle spécialisée dans sujets liés à la culture, et aux médias. Elle a par ailleurs une expérience dans la presse écrite et parlée, et a eu à animer plusieurs émissions radiophoniques notamment sur Mirror Radio 93.7 FM, basée à Douala.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications    OK No thanks