PolitiqueToute l'actu

Hypocrisie et roublardise des leaders du Nord à la Succession au Sommet de l’Etat.

Aimé Cyprien Olinga, président du front démocratique révolutionnaire.
« Le développement et la grandeur d’une nation sont le résultat du travail acharné et du patriotisme de ses enfants au-delà de leurs appartenances ethniques, régionalistes et socioculturelles.

Si au F.D.R <<Front Démocratique Révolutionnaire» du Cameroun, notre parti politique, nous pensons qu’en sa qualité de citoyen, Mr Bayero Fadil peut exprimer librement son opinion sur l’après Paul Biya à la tète de notre pays, nous sommes quand-même étonnés et indignés sur le caractère très peu républicains de ses propos et analyses. Les termes « nordistes » pour parler des populations des trois régions septentrionales de notre pays et autres statistiques ethno-tribales utilisés pour justifier la victoire du président de la république lors de la dernière élection présidentielle sont politiquement et symboliquement regrettables.

Il faut dire que les propos de cette élite du septentrion trahissent très mal l’hypocrisie et la roublardise qui caractérisent une bonne partie de l’élite de ces trois régions du Nord. Utiliser la démographie comme élément déterminant dans le choix décisif du prochain chef d’État du Cameroun est une dangereuse méprise. Premièrement parce que les populations de ces trois régions ne sont pas homogènes donc susceptibles de répondre mécaniquement à un appel politique ethno-tribal d’une élite qui depuis pratiquement 60 ans, les a toujours utilisés pour négocier les positions de prébendes à Yaoundé à leur détriment.

LIRE :  "Vous les hommes de l'Ouest vous êtes de pauvres types" Amougou Belinga chiffonne un ambassadeur camerounais

Deuxièmement, parce que cette élite déphasée n’a pas encore très bien compris la notion de démocratie pluraliste qui permet de nous rendre compte qu’en démocratie, les arrangements entre les élites n’impliquent pas automatiquement le soutien du peuple, si ce dernier n’y trouve pas son intérêt. En clair, nous voulons dire que la logique de l’axe Nord-Sud est des années 60 à 82 est désormais révolue. Il serait plus intéressant pour cette élite compradore de développer des programmes politiques fédérateurs pour se positionner comme des dirigeants capables de susciter l’adhésion et l’espoir de tous les camerounais c’est-à-dire au-delà de leurs seules régions d’origine.
L’initiative 10 millions de nordistes pour le F.D.R est une véritable hérésie, mieux une scandaleuse imposture. Car elle fait référence à une domination politique basée sur l’hégémonie tribale du nombre. Cette conception archaïque et moyenâgeuse de la politique à l’heure de la démocratie multipartisane est problématique et politiquement incorrecte. Mieux encore, le F.D.R, en insistant sur la réforme en profondeur de nos institutions, du système électoral, de la mise sur pied d’une commission électorale indépendante et surtout d’un système électoral entièrement biométrique, est convaincu que ces statistiques électorales des trois régions du grand Nord ne sont pas fiables.

Car nous savons au F.D.R que des centaines de milliers d’étrangers notamment les Kanuris du Nigeria, du Tchad et de Centrafrique sont souvent enrôlés par les élites du septentrion pour venir voter au Cameroun lors des différentes consultations électorales dans notre pays. Nos militants dans ces régions nous l’ont souvent signalé preuve à l’appui. C’est la raison pour laquelle le parti au pouvoir, à la veille de chaque élection depuis 1992 décrète souvent la gratuité de l’établissement de la carte nationale d’identité pour permettre, dit-il souvent, l’inscription massive des populations sur les listes.

LIRE :  ‘’ Bollore doit 24 milliards au PAD...’’

En fait, la raison stratégique de cette décision consiste souvent à permettre aux élites de certaines ethnies qu’on retrouve majoritairement au Cameroun et dans les trois pays voisins ci-dessus cités de financer la confection des CNI à ces « frères » étrangers et de leur permettre de venir à coup de corruption faire basculer le vote des camerounais au mépris du choix des véritables citoyens de souche.

C’est normal et légitime de notre point de vue que nos compatriotes des régions du grand nord aspirent à remplacer Paul Biya tout comme les citoyens de toutes les autres régions. Ce qui n’est pas acceptable, c’est que l’on convoque la tribu ou l’ethnie pour parvenir à ses fins.

LIRE :  La production de la viande en baisse au Cameroun..

Le septentrion power et le concept 10 millions de nordistes sont effectivement une scandaleuse initiative ethno-fasciste dont l’objectif inavoué est la promotion du repli identitaire ».

Tags

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info Tel : +1(415) 800-3517

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks