PolitiqueToute l'actu

Julie Owono suspectée d’être à l’origine de la suppression des groupes LCCLC…

Le forum LCCLC a été temporairement fermé hier puis réactivé dans la journée. Mais très vite des accusations ont fusé mettant en Cause la camerounaise Julie Owono. Or , après investigations et recoupements il n’en est rien.

Tout d’abord, avec le management à la camerounaise nous sommes parfois tenté de croire le monde fonctionne comme au Cameroun. Oh que non pour une multinationale de la taille de Facebook ou dans toute multinationale un individu ne décide pas tout seul même s’il était chef du département. Il y a tout un processus. A défaut ce sont les algorithmes. Ce qui écarte une piste humaine.

Par ailleurs, Julie Owono est en vacances depuis deux semaines avec son époux de l’autre côté des États-Unis. Elle a donc apprise comme tout le monde ce qui se passait. Joel Paul Kamtchang, le partenaire local de Facebook au Cameroun affirme avoir saisi dès les premières heures de la matinée Facebook pour savoir ce qui se passait avec le forum LCCLC et ces derniers lui ont promis de revenir vers lui dans 48h.

LIRE :  Enquête : Se faisant passer comme personnel des missions diplomatiques,172 agents public travaillant au Cameroun se faisaient rémunérer

Enfin, Julie Owono est membre du Conseil de surveillance de Facebook. Un organisme extérieur à Facebook et indépendant, dont la mission est de connaître des litiges entre les usagers de la plateforme Facebook et Facebook Inc. C’est un organisme constitué de 40 personnes ( 20 pour l’instant) qui s’occupe des litiges les plus importants.

En plus cela fait seulement deux mois qu’elle est arrivée à Facebook et le cahier de charge du Conseil de Surveillance n’est même pas encore complètement élaboré. Où a t’elle pris tout ce pouvoir?

LIRE :  Municipales : Des assesseurs et présidents de bureaux de vote testés positifs au Covid 19

Un climat de suspicion systématique est nocif pour toute appréciation avec recul des événements et pour des débats sereins.

Rappelons que l’avocate camerounaise Julie Owono a été désignée en Mai dernier parmi les 20 tout premiers membres du Conseil de surveillance de Facebook. La Directrice du réseau Internet Sans Frontières, y représente l’Afrique subsaharienne.

Les 20 membres triés sur le volet, statuent sur le contenu à autoriser/supprimer sur Facebook dans le respect de la liberté d’expression et des droits de l’Homme. Mark Zuckerberg concrétise son option pour une régulation indépendante des contenus sur ce réseau social.

Tags
Afficher plus

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info Tel : +1(415) 800-3517

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks