SociétéToute l'actu

L’affaire de Paul et Chantal Biya désormais classée !

Le dossier de Paul et Chantal Biya, ressortant de l’affaire relative à la famille Kemlikeu peut désormais être considéré comme résolue et classée, à l’issue de la réunion tenue ce lundi 27 avril 2020, à Yaoundé, capitale politique du Cameroun.

Une réunion qui a mobilisé 03 parties présentes dont: Célestine Ketcha Courtes, ministre du développement urbain et de l’habitat, le directeur général de la Société Immobilière du Cameroun (SIC) et la famille Kemlikeu. La salle de conférence du cabinet de la MINDUH fut le lieu précis où s’est tenue ladite séance .

L’objet de la rencontre portait notamment sur les raisons pour lesquelles les homonymes du couple présidentiel, leurs frères et leur mère se sont vus expulser de leur ancienne maison, le 24 avril dernier.

LIRE :  Vers l'annulation du CHAN 2020?

Veuve Lucienne Kemlikeu, père et mère désormais de la famille éprouvée a tout d’abord commencé par reconnaître qu’elle n’est pas en règle depuis des années . En effet, Mme Kemlikeu est débitrice à la SIC d’un montant total de 4.941.215 francs CFA. Signifiant par là un retard de 6 ans de loyers impayés, sachant que le montant mensuel qu’elle était censée verser s’élève à 57.955 Francs CFA.

Séance tenante, elle ne s’est pas retenue de manifester sa gratitude envers la première dame pour les 10 ans (2004-2014) de loyers payés à titre gracieux. Rappelons que madame et monsieur Kemlikeu avaient bénéficié de cette magnifique aide de Chantal Biya en 2004, à la suite de l’accouchement de leurs quadruplés. Une aide qui avait tellement marqué le couple au point où ils y sont arrivés à baptiser leurs enfants Paul et Chantal Biya.

LIRE :  Décès: la jeune animatrice d'equinoxe tv Flora Ze n'est plus.

Trouver un terrain d’attente étant le but de la séance, la maman de paul et chantal Biya a demandé que lui soit proposé un logement à la hauteur de sa modeste bourse (30.000 Francs CFA par mois). Une idée qui n’a pas déplu à Célestine Ketcha Courtes, la ministre qui a spontanément marqué son approbation. Le directeur général de l’entreprise immobilière a ainsi reçu comme instruction qu’un logement soit trouvé à la famille.

Tout de même, la famille Kemlikeu tient à rassurer l’opinion publique qu’elle n’est pas associée à la « campagne de sabotage de l’image de la première dame sur les réseaux sociaux autour de cette affaire ».

Paule Bao

Paule Bao

Paule Bao est auteur et contributrice professionnelle spécialisée dans sujets liés à la culture, et aux médias. Elle a par ailleurs une expérience dans la presse écrite et parlée, et a eu à animer plusieurs émissions radiophoniques notamment sur Mirror Radio 93.7 FM, basée à Douala. Email : paule.bao@newsclic.info

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks