Nutrition et santéSociétéToute l'actu

L’artemisia : Un autre antipaludéen efficace contre le Coronavirus ?

L’Artemesia nouvelle trouvaille contre le Coronavirus ? Alors que cette plante originaire de la Chine est utilisée depuis longtemps pour traiter le paludisme, elle connait un regain d’intérêt depuis que le President de Madagascar a déclaré qu’un remède ; Le Covid-organics à base de ses extraits serait utilisé à titre préventif et curatif contre le Coronavirus. Alors qu’est ce que l’Artemisia ?

Baptisé « Covid-Organics », le « remède » contre le Covid-19 présenté par le président malgache Andry Rajoelina, lundi 20 avril, est une tisane préparée à partir d’herbes médicinales locales, dont Artemisia annua, autrement dit l’artemisia. Cette plante d’origine chinoise a été introduite en 1995 à Madagascar ; elle stimulerait le système immunitaire.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui n’a pas assisté à cette présentation récente du président malgache, se montre réservée quant à l’utilisation de l’artemisia dans la lutte contre le paludisme. Prise seule sous forme de tisane, elle aurait des effets contre-productifs. Pour être efficace, selon l’OMS, elle doit être associée à d’autres molécules.

Également connue sous le nom d’armoise annuelle, ou d’absinthe chinoise, elle contient de l’artémisinine, une substance dont les dérivés sont indiqués dans le traitement du paludisme comme l’ont montré les travaux du prix Nobel de Médecine 2015, la chinoise Tu Youyou. Les chercheurs de l’IMRA (Institut Malgache des Recherches Appliquées) auraient isolé son principe actif et l’auraient combiné à d’autres molécules de plantes médicinales malgaches dont ils n’ont pas communiqué le nom ni la formule utilisée.

► Comment juger de son efficacité ?

LIRE :  Nécrologie : Nguea Laroute est décédée

À ce stade, c’est difficile. Son efficacité contre le Covid-19 n’a fait l’objet d’aucune étude scientifique publiée. « Cette tisane donne des résultats en sept jours », a pourtant affirmé, sûr de lui, le président malgache, lundi 20 avril, bouteille à la main. « On a fait des tests, deux personnes sont maintenant guéries par ce traitement », a-t-il poursuivi. « Je vais être le premier à boire ça aujourd’hui, devant vous, pour vous montrer que ce produit guérit et ne tue point », a-t-il encore lancé, joignant le geste à la parole, ce qui ne saurait évidemment prouver quoi que ce soit.

Le « Covid-Organics » est mis en vente à partir de ce mercredi 22 avril dans les pharmacies et les supermarchés de la Grande île, après quasiment un mois de confinement imposé dans la capitale Antananarivo, à Toamasina (est), et Fianarantsoa (centre), mais aussi pour l’ensemble des écoles, universités, églises et salle de spectacles du pays. Madagascar a commencé à lever progressivement son confinement, lundi 20 avril.

Que compte en faire le président Malgache ?

Le « remède » doit en particulier être pris obligatoirement par les élèves qui reprennent les cours, ce même mercredi, et doit être distribué gratuitement aux personnes les plus vulnérables. Pour l’heure, seules 121 personnes ont été détectées positif au Covid-19 sur l’île, aucun cas mortel n’a été enregistré et 39 patients sont considérés comme guéris.

LIRE :  People: Blanche Bailly enceinte mais de qui?

La réticence habituelle de m’OMS et de la communauté scientifique envers les vertus de l’Artemisia

L’Artemisia est interdite en France, en Belgique, mais autorisée au Luxembourg. Dans une interview à France24, le chercheur congolais Jerome Munyangi raconte comment il a été lui-même guéri par l’Artemisia. Ses recherches dans un laboratoire en France ont été interrompues, ses échantillons d’Artemisia confisqués, son cahier de recherches saisi. Il a pu poursuivre ses recherches à travers des amis et certains organismes.

De retour au Congo, après une étude de 4 mois, il a constaté que les malades ayant bu une tisane d’Artemisia annua avaient obtenu des résultats spectaculaires: leur charge parasitaire avait disparu dans le sang avec des résultats de 97% de réussite sans effets secondaires, tandis que ceux qui suivaient un traitement à base d’ACT obtenaient un taux de 80%. C’est alors que les problèmes commencent pour le chercheur… qui piétinait sur le business de certains groupes pharmaceutiques.

Néanmoins, Jerome Munyangi a continué ses études en mettant sur pied l’Artemisia afra qui est la variété africaine de l’Artemisa annua. Les résultats ont donné des effets identiques. Depuis 2015, ses recherches sur l’Artemisia afra sont terminées, mais elles n’ont jamais été publiées dans un journal médical de référence, parce que ces journaux ne publient pas les résultats de recherches à base de plantes naturelles.

Selon un article paru dans Jeune Afrique, l’OMS considère que « L’artémisinine et ses dérivés ne doivent pas être utilisés en monothérapie orale car cela favorise l’apparition d’une résistance à l’artémisinine ».
Toujours selon le documentaire de France24 diffusé en 2017, à cause du principe de précaution, l’OMS apparaît comme un frein à la diffusion de l’Artemisia. Cependant, un de ses anciens directeur, German Velasquez, dit que les contributions publiques obligatoires représentaient 50% de son budget. Aujourd’hui, ces contributions sont passées à 18-20% seulement, le contrôle de l’Organisation étant assuré par les privés qui font la promotion du traitement de la maladie et non de sa guérison, car c’est peut-être plus rentable d’avoir un malade qui est un client…

En dehors du Coronavirus quels sont les bienfaits de l’artemisia ?

En dQuels sont les bienfaits de l’Artemisia ?
Selon Pierre Van Dame, ingénieur agricole basé au Sénégal, l’Artemisia soigne, en plus du paludisme et la fièvre :

les maux de tête,
la constipation,
les règles douloureuses,
l’acidité de l’estomac,
la bilharziose,
l’ulcère de Buruli,
la tuberculose et le diabète de type 2…

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info Tel : +1(415) 800-3517

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks