DiversPolitiqueToute l'actu

Les Ambazoniens deposent les armes et veulent se joindre au gouvernement pour combattre le coronavirus

La république virtuelle d’Ambazonie vient d’accepter le « cessez-le-feu » réclamé par les Nations unies en raison de l’épidémie de coronavirus qui frappe les pays du monde entier.

Lundi 23 mars, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait lancé un appel solennel « à un cessez-le-feu immédiat, partout dans le monde» pour se concentrer face à la « furie» du Covid-19.

Un appel immédiatement salué par les séparatistes de l’ambazonie « Les Socadef sont prêts à soutenir le cessez-le-feu et garantiront sécurité et libre circulation aux observateurs internationaux et aux acteurs humanitaires en Ambazonie (…) conformément au droit international humanitaire», a écrit Ebenezer Akwanga, leader du mouvement, dans un courrier signé à Accra, au Ghana, mercredi 25 mars et adressé au président Paul Biya.

LIRE :  La Gendarmerie Nationale surprend un groupe d'élèves en pleine partouse


Ebenezer Akwanga a également profité pour appeler les « autorités et les forces de sécurité de la République du Cameroun à répondre à l’appel du secrétaire général des Nations unies».

« Nous sommes prêts à rencontrer des représentants désignés de la République du Cameroun pour une bonne application du cessez-le-feu », a-t-il ajouté.

Le gouvernement de son côté, pas encore réagi jusqu’ici.

Ulrich Nguena

Ulrich Nguena est un auteur et rédacteur spécialisé dans les chroniques sportives. Doté d'une maîtrise transversale des sujets d'actualité, il a, à son actif de nombreuses contributions dans la presse écrite, et les blogs sportifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications    OK No thanks