EconomieToute l'actu

Les commerçants de Douala sont inquiets

Les conséquences de l’épidémie du coronavirus sur le plan économique sont là, plus tôt que prévues. A Douala, les commerçants signalent déjà des ruptures de stock.

À Douala, de nombreux petits commerçants travaillant dans le textile et le prêt-à-porter s’inquiètent de l’avenir de leurs affaires avec la fermeture des frontières.

‘Nous, commerçants, qui nous ravitaillons en Chine, on ne parvient plus à voyager afin de se ravitailler. Nous sommes pratiquement en rupture de stock’, explique Marcel Feudjeu, un commerçant interrogé par France 24 hier mercredi.

LIRE :  Les Ambazoniens deposent les armes et veulent se joindre au gouvernement pour combattre le coronavirus

Selon la Chambre de commerce de Douala, environ 100 conteneurs de chaussures et de vêtements sont d’ordinaire importés tous les mois. Mais depuis le début de la crise sanitaire, ces importations ont fortement chuté.

En plus de la fermeture des frontières, le gouvernement camerounais a également décrété l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes.

Les écoles, lycées, collèges et universités sont désormais fermés. Et dès 18h, les débits de boisson, restaurants et lieux de loisirs, ont l’obligation de fermer leurs portes.

Ulrich Nguena

Ulrich Nguena est un auteur et rédacteur spécialisé dans les chroniques sportives. Doté d'une maîtrise transversale des sujets d'actualité, il a, à son actif de nombreuses contributions dans la presse écrite, et les blogs sportifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks