PolitiqueToute l'actu

Les conseils de Jean Marie Atangana Mebara ancien SGPR à toute personne visée par l’opération Epervier

À vous qui avez quelque raison de penser que vous êtes dans le viseur, que vous pourrez un jour être dans le viseur de l’opération « Epervier », ou plus simplement qu’un de vos proches ou vous pourriez un jour rejoindre Kodengui… lisez jusqu’à la fin… page par page, vous en ressortirez édifié.

À vous qui pensez avoir essayé, toute votre carrière durant, d’être un serviteur de l’Etat, pratiquant la probité et l’intégrité comme des moines leurs vœux, mais que épervier pourrait aussi chercher, voire attraper ; À vous aussi qui pilotez cette opération ou qui en êtes les instruments volontaires ou involontaires, vous qui pensez bénéficier d’une immunité à vie du fait de vos fonctions actuelles et qui pensez n’avoir jamais à faire avec une telle opération, ce qui suit pourrait vous être utile un jour. Voici quelques infos, quelques trucs qu’il est bon de connaître ; j’y ajoute volontiers quelques conseils que mon expérience me permet de partager avec vous aujourd’hui. …

I. Dès les premières rumeurs sur l’envoi des services du contrôle supérieur de l’État dans la structure que vous dirigez, que vous avez dirigé ou qui vous emploie ;

1) Renseignez-vous auprès de cadres de ces services, si vous en connaissez qui ont votre confiance. Mieux encore, vous pouvez, si vous avez des relations au Secrétariat Général de la Présidence, essayer d’obtenir la bonne information confirmant ou non l’envoi d’une mission de contrôle. Ne sollicitez pas les Ministres pour ce type de renseignement ; comme chacun a peur de perdre son maroquin, aucun ne vous donnera la bonne information. Les courageux et honnêtes vous diront qu’ils sont tenus par une obligation de réserve ; les falots, (et il pourrait s’en trouver même parmi les ministres du gouvernement) vous diront qu’ils ne sont pas au courant. Tant que vous êtes en situation de vous faire quelques amis, veillez à en avoir parmi les Conseillers, Chargés de Mission et Attachés de la Présidence ; cela peut toujours servir. Comme il s’agit généralement de hauts fonctionnaires, ils pourront vous faire quelques confidences indirectes, sans violer le secret des dossiers qu’ils traitent. En tout cas, il faut savoir se faire un petit réseau d’information aux endroits stratégiques. Je ne vous conseille pas ces méthodes de basse corruption consistant à couvrir de cadeaux, sinon à rémunérer les secrétaires ou assistantes des hautes personnalités du Secrétariat général de la Présidence de la République. Je peux vous dire que certains l’ont fait de manière efficace ; mais je trouve ces méthodes ignobles. Suite 👉🏽…

LIRE :  Croissance : l’agriculture camerounaise se porte bien
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15Page suivante

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications    OK No thanks