PolitiqueToute l'actu

Maison des ambassadeurs du Cameroun à Paris: Chantal Biya au cœur du scandale

Depuis des jours sur la toile, des informations diffamatoires circulent mettant en relation la première dame du Cameroun, l’ancien président de la République Hamadou Ahidjo , le Directeur du Cabinet Civil, Samuel Mvondo Ayolo, l’actuel ambassadeur du Cameroun a paris Alfred Nguini et son prédécesseur Le jeune Mbella Mbella…

Le jeune activiste Boris Bertolt qui vit depuis plusieurs années en france a ravivé la flamme à travers ses différents posts…

Tout serait parti de l’époque de l’ancien président Ahidjo Ahmadou. En effet, lorsque celui-ci décide d’acheter un appartement pour les ambassadeurs du Cameroun à Neuilly sur Seine. Car ne supportant plus de voir errer ses diplomates entre les différents halls des hôtels lorsqu’ ils sont envoyés en mission pour des affaires extérieures. Quelques temps après sa mort, Paul Biya accède au pouvoir et épouse en 1994 Chantal Pulchérie Vigouroux devenant ainsi Madame Biya. C’est ainsi qu’elle aurait décidé d’arracher la maison des ambassadeurs à Neuilly sur seine en devenant donc la seule personne à pouvoir y- intégrer avec ses enfants.

LIRE :  L'international Camerounais Jeando Fuchs désormais sans club

Par la suite, lorsque Pascal Biloa Tang est ambassadeur du cameroun a Paris, il se retrouvera sans domicile fixe en squattant les divers hôtels d’un bout à bout, une situation qui va perdurer jusqu’à ce que Le Jeune Mbella Mbella effectue l’achat d’une maison à plusieurs milliards francs CFA à Paris, dans le 94e à Saint Maures pour mettre fin au calvaire des représentants extérieurs.

L’histoire ne s’arrête pas là. Lorsqu’Alfred Nguini arrive à Paris, il va faire trois mois à l’hôtel le Collectionneur dans le 17ème arrondissement, l’un des hôtels 5 étoiles les plus luxueux de Paris très apprécié par Bernadette Sassou Nguesso, la femme du président congolais, Sassou Nguesso dit-on. Un cadre dont l’estimation serait de près de 600 euros la chambre. Soit 54 000 euros , environ 36 millions fcfa en trois mois. Toujours selon l’activiste boris Bertolt, il vit présentement dans une résidence hôtelière à Paris qui avoisine entre 6000 et 7000 euros par mois. Soit près de 4 millions de fcfa et ce depuis plus d’un an.

LIRE :  🔴🔴🔴BANDA KANI DÉCHIRE CABRAL LIBII ET MOMO JEAN DEDIEU

Quant à Samuel Mvondo Ayolo, lui également dit-on, du temps où il était ambassadeur du Cameroun à Paris, aurait refusé d’intégrer la résidence de Saint Maures achetée autrefois par le Jeune Mbella Mbella, préférant ainsi la location d’un appartement luxueux dans le 16eme à Paris qui est payé par l’Etat du Cameroun. Mais lorsqu’il rentre au Cameroun , il aurait laissé sa famille dans cette maison dont la location continue d’être payée par l’Etat du Cameroun. Seulement, lorsqu’une polémique est déclenchée sur l’abandon de la résidence de Saint Maures, le DCC y- aurait déménagé toute sa famille en location dans l’appartement du 16eme payé par l’Etat du Cameroun pour Saint Maures, résidence des ambassadeurs du Cameroun où elle serait encore installée… en attendant la version des différentes personnes citées dans cet énième affaire de gestion du patrimoine public, sur les réseaux sociaux elle continue de faire couler beaucoup d’encre numérique, et de salive virtuelle…

Article en cours d’actualisation – les éléments présentés ne reflètent pas la pensée de Newsclic et de son auteur.

Paule Bao

Paule B

Paule est auteur et contributrice professionnelle spécialisée dans sujets liés à la culture, et aux médias. Elle a par ailleurs une expérience dans la presse écrite et parlée, et a eu à animer plusieurs émissions radiophoniques notamment sur Mirror Radio 93.7 FM, basée à Douala.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications    OK No thanks