PolitiqueToute l'actu

Me Dominique Fousse molestée dans la brigade de gendarmerie de Bonaberi

Le cri de détresse a été lancé hier par Me Dominique Fousse sur son compte Facebook.

Quelques heures après la survenance de l’incident, l’avocate décide de révéler les détails ayant entouré cet incident regrettable alors qu’elle se retrouvait dans le cadre de l’exercice de ses fonctions :


« Je n’ai jamais eu de toute ma carrière d’incidents fâcheux dans un service de police ou de gendarmerie, j’ai reçu une éducation stricte ou la politesse était exigée.
Je sais donc être courteoise et me tenir a ma place, je suis d un naturel enjoué et rieur donc je suis, j’aborde les problèmes avec bonhommie, les miens et ceux des autres.
Je sais approcher les gens et les ramener a de meilleurs sentiments et en tout cas je m y emploie.

Mais il faut constater que les avocats ne sont pas aimés et sont considérés comme des empêcheurs de tourner en rond dans l exercice de leur métier, car on voudrait pouvoir pressurer en toute liberté les justiciables et leur prendre leur argent a sa guise.

C est souvent le cas. D’ou la pratique d arrêter les citoyens manu militari un vendredi sans avoir d ailleurs envoyé aucune convocation afin qu ils ne puissent être défendus et se retrouver ainsi a la merci d’appétits vicieux tout un week end.
Y’avait il flagrant délit que nenni.
Y avait il eu crime : non.
Juste une histoire de loyers impayés d’un jeune entrepreneur en difficulté conjoncturelle.
Un jeune camerounaus qui a monté une usine et offre du travail à des camerounais.
Ce n est pas si courant, mais pour une histoire de loyers une garde a vue se justifie t elle?comme s il y avait danger de non représentation.

LIRE :  Les greffiers marginalisés au Ministère de la Justice ?

L’usine est connue, il fallait humilier le jeune entrepreneur et lui faire rendre gorge.
La tontine du week end était attendue .

Triste situation vraiment

Dominique Fousse
Avocate au barreau du cameroun


Rappelons que cet incident fait suite à la défense de son client ,un jeune entrepreneur, dont elle est allée assurer la défense dans cette compagnie où ce dernier etait gardé à vue.

Arrivée sur les lieux après avoir pris soin d’avertir le procureur de la République, elle va se présenter aux gendarmes puis à leur chef qui va autoriser que Me Fousse puisse s’entretenir avec le plaignant de son client et revenir lui rendre compte du compromis trouvé sur l’affaire l’opposant à son client.

Seulement,le temps de terminer la discussion avec le plaignant et de revenir pour rendre compte au lieutenant de gendarmerie, notre lieutenant avait disparu. On soufflera à Maître Fousse qu’il ne reviendra plus.

LIRE :  Urgent: Le Cameroun compte 24 cas de Coronavirus sur son sol

Alors qu’elle essaye de joindre ce dernier au téléphone et le procureur pour un compte-rendu,quelques gendarmes plutôt zélés entreront dans la salle en intimant l’ordre au client de Me Fousse de regagner la cellule.

Maître Fousse essayera de s’opposer à cette démarche en arguant qu’il fallait attendre qu’une issue soit trouvée. Le gendarmes n’ayant pas apprécié cette attitude essayeront de soulever le client de Me Fousse par force pour l’amener en cellule. En voulant s’opposer ,Me Fousse se retrouvera emportée elle également dans cette scène de violence, elle et son collaborateur.

LIRE :  Selon le MINSANTE : « Maurice Kamto n'a jamais fait de don »auprès de ses services : Newsclic mène l’enquête

Elle se débattra comme elle pourra pour sortir de là et joindre le procureur qui leur demandera de vite quitter ce coin pour éviter l’irréparable…

Me Dominique Fousse a donc été conduite chez un de ses amies médecin pour une séquence de massage et dit ne pas laisser tomber cette affaire qui lui a causé un véritable traumatisme…et elle ne compte pas s’arrêter là…

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications    OK No thanks