PolitiqueToute l'actu

Paul Biya et ses « prisonniers » : un activiste exilé fait de terribles révélations

Michel Biem Tong, activiste camerounais en exil au Burkina-Faso fait de terribles révélations sur ce qu’il qualifie de « prisonniers politiques ». Si la plupart des noms évoqués dans la liste est épinglée pour fautes de gestion et détournements de deniers publics, l’activiste pense que ce rouleau compresseur voile en réalité des desseins politiques, et l’instrumentalisation de l’appareil judiciaire dans le but d’écarter des potentiels dauphins ou « électrons libres », qui n’étaient pas en odeur de sainteté envers le régime. Lisons le :


Les 38 ans de règne de Paul Biya et de son clan familial n’auront pas seulement été maculés de crimes de sang dont ont été victimes entre autres Me Ngongo Ottou, Abbé Mbassi, Père Engelbert Mveng, Jeanne Irène Biya, Bibi Ngota, Guerandi Mbara, Charles Ateba Eyene, Mgr Balla, etc. Ils sont également marqués par une forme soft d’assassinats politiques qui consiste à jeter en prison ou de contraindre à l’exil sous le fallacieux prétexte de détournements de fonds publics un adversaire politique potentiel ou réel au sein du sérail ou alors un empêcheur de piller en rond qui empiète sur les intérêts mafieux de la famille Biya et leurs partenaires étrangers. Les victimes de cette faucheuse baptisée « Opération Epervier » sont pour certaines des personnalités dotées d’un charisme, d’une intégrité et surtout d’une compétence avérée. Elles ont également la particularité d’être dévouées à la cause des populations de leurs contrées d’origine. Gros plan sur 10 victimes emblématiques d’une impitoyable purge politique qui intéresse très peu les organismes de défense des droits de l’homme alors que les principes de la présomption d’innocence et de l’indépendance de la justice sont foulés aux pieds dans cette opération prétendument mains propres.

1-EMMANUEL GERARD ONDO NDONG

LIRE :  Un inspecteur des impots sommé de rembourser la somme de 74.113.500 fcfa

Le nom d’Emmanuel Gérard Ondo Ndong rappellera sans doute de bons souvenirs aux populations et les ressortissants d’Ambam, dans la Valley du Ntem, région du Sud. L’ex-chef traditionnel du village Assandjick y a entrepris pas mal de projets de développement pour leur bien-être. Ce que déteste par-dessus tout Paul Biya dont seule l’étoile doit briller. Conséquence, depuis le 23 février 2006, l’ancien directeur général du Fonds d’équipement et d’intervention intercommunal (Feicom) croupit dans un réduit à la prison de haute sécurité du secrétariat d’Etat à la défense (SED) chargé de la gendarmerie nationale à Yaoundé. Il y purge une peine de 30 ans de prison ferme. Ce qui signifie qu’âgé de 64 ans au moment de son arrestation, il n’en sortira qu’à l’âge de 94 ans et, espérons-le, en très bonne santé. Le 29 juin 2007, Emmanuel Gérard Ondo Ndong a été condamné à 50 ans de prison ferme, peine réduite de 20 ans en février 2014 à la faveur d’un décret de grâce présidentielle. L’ex-Dg du Feicom et une dizaine de ses collaborateurs étaient accusés par une justice aux ordres du détournement de 14 milliards de FCFA. Au cours de son procès, Ondo Ndong a révélé qu’il ordonnait le déblocage de millions de FCFA pour les activités caritatives de la Première Dame du Cameroun, Chantal Biya. Même en prison, Ondo Ndong continue d’appeler les populations d’Ambam à soutenir Paul Biya, le même qui l’a jeté en prison ! vous avez dit syndrome de Stockholm ?

Les opinions exprimées dans cet article ne sont pas celles de Newsclic

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10Page suivante

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info Tel : +1(415) 800-3517

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks