Sport

Roger Milla chiffonne la bande à Geremi Njitap qui reclame également des logements au chef de l’Etat

Roger Milla pense que tous les anciens Lions n’ont pas réalisé le même exploit pour le Cameroun.

Le chef de l’Etat Paul Biya a décide de l’octroi des logements aux Lions de l’épopée 1990. Ces stars du ballon rond, sont ainsi recomposées, 30 années après, pour avoir fait du Cameroun la première équipe africaine à atteindre les quarts de finale d’une coupe du monde, grâce notamment à un doublé de son buteur vedette Roger Milla en huitièmes de finale face à la Colombie (2-1).

En guise de reconnaissance, Paul Biya a ordonné l’attribution à ces 22 Lions indomptables de football des maisons ultras modernes.

LIRE :  mercato Mtn élite One : Stade renard vide la Colombe Sportive du Dja et Lobo

En réaction, leurs cadets de la génération dorée de 2000, avec le sacre des jeux olympiques à Sydney, estiment avoir aussi hissé très haut les couleurs du Cameroun. A cet effet, Ils souhaiteraient faire l’objet d’une attention particulaire du chef de l’Etat. Pourquoi ne pas bénéficier (eux aussi) des logements comme leurs ainésdu fameux mondial italien.

Mais cette revendication formulée et soumise au Président Paul Biya passe très mal dans les oreilles de Roger Milla. Le vieux Lion indique tous les anciens Lions n’ont pas réalisé le même exploit.

LIRE :  Le jet privé de Lionel Messi contraint d'atterir d'urgence à Bruxelles

Interrogé par le journaliste Boney Philippe ce 7 août 2020, l’ancien buteur de la sélection nationale s’est lâché : « Tous les anciens Lions Indomptables n’ont pas réalisé le même exploit. S’il fallait seulement parler de ceux qui ont gagné les Coupes d’Afrique, ça veut dire que j’aurais trois maisons. Ceux des Jeux Olympiques ont eu ce que l’Etat leur a donné. Ils n’avaient qu’à demander des maisons. C’est chaque génération qui fait sa demande. Nous, on a fait la nôtre depuis 30 ans. Ils peuvent faire la leur maintenant. Mais ils ne doivent pas profiter de l’aboutissement de notre demande pour poser leurs revendications. En plus, je ne suis pas leur porte-voix. Ils doivent d’abord arrêter de m’insulter. Et il faut savoir que c’est le CALIF (Collectif des Anciens Lions Indomptables, NDLR) qui a écrit au Chef de l’Etat et non Roger Milla».

Davidson Ngomengom

Davidson Ngomengom est un auteur et rédacteur spécialisé dans les chroniques sportives. Doté d'une maîtrise transversale des sujets d'actualité, il a, à son actif de nombreuses contributions dans la presse écrite, et les blogs sportifs. Email : ngomengom.davidson@newsclic.info Tel : (237) 666 885 340

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks