PolitiqueToute l'actu

Scandale politique : Élections du super-Maire de Maroua: 105 bulletins pour 104 votants

Comme à Douala, l’élection du Super Maire de la ville de Maroua, a été aussi perturbée hier. Mais, contrairement à Douala, il y a eu élection hier soir lors de la session de plein droit tenue dans le chef-lieu de la Région de l’Extrême-Nord. Sauf que, le vote a été annulé parce qu’au moment de décompter des voix, il y a eu plus de votants que d’électeurs inscrits.

Explication de Jean Marc Ekoa Mbarga, préfet du département Diamaré

«105 conseillers devaient effectivement voter. Il y avait 104 noms sur la liste de présence. On a demandé dans la salle s’il y a un absent, personne ne s’est déclaré. Quand on finit de faire le vote, on se retrouve avec 105 enveloppes dans l’urne alors qu’on est parti avec 104 présents. Le problème, c’est un homme qui s’est présenté comme Ahmadou Sidi et Amadou. J’ai donc pensé que, pour ne pas avoir le problème de contentieux après, que ce Monsieur-là, nous produise un certificat d’individualité qui permet de savoir que le nom Ahmadou et Ahmadou Sidi désigne une seule et même personne ». Tout est à reprendre.
Le collège électoral était pourtant constitué comme suit : Rdpc (55), Fsnc (35), Andp (8), Undp (6), MDR (1). 05 voix seulement séparent en théorie le Rdpc au bloc hétérogène de « l’opposition » où le Fsnc est d’ores et déjà assuré du soutien de l’Andp.

Fraîchement réélu le 21 février dernier pour un troisième mandat à la tête de la commune de Maroua 1er, le maire H amadou Hamidou a aussi annoncé sa candidature pour le poste de maire de ville de Maroua. Le président de section Rdpc du Diamaré Centre 1 l’a fait via les réseaux sociaux sur son compte Facebook. Joint au téléphone ce 23 février, il a confirmé qu’il est bel et bien candidat tout en précisant que sa candidature est au niveau du conseil communal.
Le nouveau vote est prévu cet après-midi.

LIRE :  🔴🔴🔴BANDA KANI DÉCHIRE CABRAL LIBII ET MOMO JEAN DEDIEU

Les consignes de vote d’un natif du septentrion

A quelques heures la reprise de cette élection, un ressortissant de l’Extreme-Nord donne des conseils aux conseillers municipaux de Maroua sur le choix du super maire .

  1. Chers élus locaux, l’élection du super maire est une lourde responsabilité que vous prenez sur vous , en engageant l’avenir des populations de la ville de Maroua pour les cinq prochaines années.

Hier, vous avez passé toute la journée et la soirée, sans être capables de désigner celui qui va présider a la destinée de notre ville, en état délabrement et ceci, a cause : des manœuvres un peu maladroites du RDPC majoritaire, de l’amateurisme et de l’égoïsme de certains conseillers, et de l’absence du leadership au sein des conseillers pour faciliter les discussions en vue de dégager un consensus dans l’intérêt de la ville.

  1. Les enjeux actuels avec les nouvelles dispositions sur décentralisation nécessitent un maire qui possède certaines qualités, notamment l’éducation, l’expérience, la vision de projets pour la ville , une ouverture d’esprit, la connaissance du terrain en vue de faire profiter la ville des multiples opportunités qui se profilent a l’horizon.
LIRE :  Sam Séverin Ango abandonne les charges contre son épouse

Malheureusement , vous privilégiez vos intérêts personnels , car la commune est perçue comme une officine où chacun vient trouver des marchés pour mal les réaliser . Chers élus , tout ça est fini maintenant ; la gestion de ville ne sera plus comme avant. Ce n’est plus une histoire de vouloir , mais plutôt de capacités.

  1. Une confrontation des candidats aux critères susmentionnés , permet de faire un nettoyage au sein des candidats du RDPC et du FNSC . Ainsi , les aventuriers partisans de la marchandisation du service public vont être éliminés d’office .
  2. A Salmana , faiseur des rois , c’est dans des situations de cette nature qu’on jugera tes qualités de leader . Pendant toute la campagne on t’a suivi avec intérêt, et tes promesses de changer Maroua sont encore fraîches dans nos têtes . Mais au sein de ton équipe on ne voit pas quelqu’un assumer le poste de super maire. Maroua ne peut changer qu’à travers une alliance avec le RDPC a qui reviendra le super maire et le FNSC le deuxième adjoint .
  3. A Adji Abdoulaye le doyen . Prennez vos responsabilités d’aîné pour faciliter les débats au sein de votre famille politique, le RDPC pour éviter la honte et le ridicule a Maroua . Vous avez ses qualités, au regard de votre bilan élogieux a la tête de la communauté urbaine et de votre passage au gouvernement, et de la sympathie que vous avez auprès des populations de Maroua . Malheureusement on ne vous a pas entendu , ni présenter votre candidature , ni même soutenir une autre candidature . Êtes vous vraiment leader ?
  4. Aux conseillers, surtout du RDPC éviter de prendre des décisions sucidaires pour vous même et pour Maroua en votant pour l’opposition qui présente un candidat sans étoffe . On dit que vous refusez le candidat investi par la parti, mais vous proposez qui a sa place? Le danger de voter pour un candidat de l’opposition est a deux niveaux : le risque de perdre le poste de ministre et la destruction davantage de Maroua , pour avoir choisi quelqu’un qui n’en a pas les capacités. Ce sera la catastrophe et la honte pour nous tous !
  5. A Mahdi, faut jouer pleinement ton rôle , au lieu rester dans le mustisme total et de papillonner de gauche a droite. Avec Adji, Salmana, et beaucoup d’autres vous pouvez trouver un consensus en marge de vos appareils politiques pour l’intérêt de Maroua .
LIRE :  Drame : Une partie de s3xe en groupe tourne mal, 7 morts

Au RDPC , j’envoie cet adage peul qui dit : to a gaanteke dawaadi , ngande fere dii tuutorte . Si tu eleves les chiens, un jour ils finiront par te mordre .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks