EconomieToute l'actu

Sous-region Cemac : l’intégration prend son envol

Le 27 février 2020, le président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno et le Premier ministre Cameroun, Joseph Dion Ngute ont posé la première pierre du pont sur le Logone qui va relier les villes de Yagoua au Cameroun et Bongor au Tchad.

Cette infrastructure de 620 mètres linéaires, qui va coûter 74 milliards Fcfa financés conjointement par la Banque mondiale et l’Union européenne, va améliorer et réduire les coûts de mobilité des personnes et des biens dans le bassin du Lac Tchad, accroître les échanges économiques, commerciaux, culturels et sociaux entre les deux pays.

À terme, ce pont et ses ouvrages annexes, qui symbolisaient jusque là-avec d’autres projets d’envergure sous régionale toujours annoncés mais jamais démarrés-les faiblesses des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) à se doter d’infrastructures d’intégration, devrait sortir plus de deux mille personnes de la pauvreté.

LIRE :  « Le DGI a instauré un terrorisme fiscal » Dieudonne Essomba

Le 6 mars prochain, le président congolais Denis Sassou N’Guesso va inaugurer la route Sembé-Souanké-Ntam, longue de 143 km. Le Cameroun et le Congo seront alors reliés par route. L’ouvrage construit par l’entreprise chinoise, Sinohydro Tianjin Engineering Corporation Ltd, constitue la deuxième phase du projet de route Ketta-Djoum, longue de 503 km, soit 312 km côté congolais et 191 km côté camerounais, dont le coût des travaux est estimé à 420 millions de dollars soit 249 milliards FCFA.

Avec deux voies de circulation et une chaussée de 7,50 mètres de large, cette route est construite grâce au cofinancement de la Banque africaine de développement (BAD), de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), de l’Union européenne (UE), de la Banque de Développement des États de l’Afrique centrale (Bdeac) et des deux gouvernements, avec la part du gouvernement congolais qui représente 10%.

LIRE :  Covid-19 : les assureurs camerounais débloquent 120 millions pour la lutte

Face au retard que la sous-région Afrique centrale accuse en matière d’infrastructures transfrontalières, ces deux ouvrages restent largement insuffisants. Mais leur réalisation incite déjà à l’optimisme.

Davidson Ngomengom

Davidson Ngomengom est un auteur et rédacteur spécialisé dans les chroniques sportives. Doté d'une maîtrise transversale des sujets d'actualité, il a, à son actif de nombreuses contributions dans la presse écrite, et les blogs sportifs. Email : ngomengom.davidson@newsclic.info Tel : (237) 666 885 340

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks