TendancesToute l'actu

Un homme poignarde à mort son ex-enceinte à 21 reprises à cause de…

Un homme a été reconnu coupable d’avoir poignardé son ex-petite amie très enceinte dans une rage jalouse, la tuant ainsi que leur bébé.


Aaron McKenzie, 26 ans, de Peckham, au sud de Londres, est entré par effraction dans la chambre de Kelly-Mary Fauvrelle au milieu de la nuit et l’a poignardée 21 fois alors que sa famille dormait à l’étage, a appris Old Bailey.


Selon certaines informations, Fauvrelle a été transportée d’urgence à l’hôpital après l’incident. Le bébé, Riley, a été accouché par césarienne pour tenter de lui sauver la vie, mais est décédé à l’hôpital quatre jours plus tard.


L’attaque tragique s’est produite en juin 2019. 

L’accusation a allégué que McKenzie avait tué Mlle Fauvrelle, 26 ans, dans une attaque «vicieuse et lâche» après la fin de leur relation «toxique» et elle est partie.


L’accusé l’a démenti, affirmant qu’un homme du nom de Mike, à qui sa femme enceinte devait de l’argent, était responsable de sa mort. 


Vendredi 10 juillet, un jury a reconnu McKenzie coupable du meurtre de Mlle Fauvrelle enceinte de 33 semaines, de l’homicide involontaire de bébé Riley et de la possession d’un couteau.

LIRE :  Orange Cameroun : lance la promo "Win Win" 20 millions Cfa toutes les 20 minutes.


La famille de Mlle Fauvrelle était également au tribunal numéro un de l’Old Bailey, le verdict ayant été rendu après un total de deux heures et 46 minutes de délibération des jurés pour rendre leur verdict.


La cour a appris que la relation de Mlle Fauvrelle avec McKenzie avait pris fin en février de l’année dernière après que McKenzie lui avait dit qu’il se sentait «pas nécessaire, pas voulu, sans importance et perdu». 

Mlle Fauvrelle lui a dit qu’il avait besoin d’une aide professionnelle, en disant: “Jusqu’à ce que vous compreniez que je ne veux plus être avec vous … je ne parlerai plus ou ne vous verrai plus à moins qu’il ne s’agisse du bébé”


En mars dernier, Mlle Fauvrelle a dit à sa mère que la relation était «toxique» mais elle ne lui refuserait pas l’accès à leur enfant. 


Vers 3 h 15 le 29 juin 2019, un intrus est entré par effraction dans la maison familiale de Mlle Fauvrelle à Thornton Heath, dans le sud de Londres, par des portes-fenêtres, a déclaré le tribunal.


Le procureur Duncan Penny QC avait déclaré: «Cet intrus a lancé une attaque vicieuse et lâche contre elle, lui infligeant au total 21 coups de couteau avec un couteau.

LIRE :  Le concours d'entrée en 6e ouvre le bal des examens de la session 2020.


“Dans le processus, l’intrus a assassiné non seulement Kelly Fauvrelle, mais par son attaque contre Kelly, il a tué Riley, l’enfant à naître qu’elle portait.”


À la suite de l’attaque, McKenzie a prétendu n’avoir rien à voir avec cela, a déclaré le tribunal.


Il s’est rendu à l’hôpital où le personnel médical tentait de sauver la vie de son enfant, “se faisant passer pour une victime”, a déclaré M. Penny.


Le prévenu aurait menti à la police et ne leur aurait pas dit qu’il avait passé plus d’une heure avant le meurtre à consulter et lire les courriels de son ex-partenaire, a appris le tribunal.


M. Penny a également déclaré que McKenzie a continué à tromper la police, le personnel hospitalier et la famille de Mme Fauvrelle jusqu’à ce qu’il soit arrêté et «avoué».


Claire Mays, du CPS, a déclaré: «Il s’agissait d’une attaque vicieuse et lâche contre une femme lourdement enceinte, qui était née de la jalousie. Aaron McKenzie a assassiné son ex-petite amie et a également tué leur enfant Riley.

LIRE :  « Bonita de mes couilles! » Parfait Ayissi pete les plombs à mondovision !


«Quelques heures seulement après avoir commis l’attaque, McKenzie a suivi un cours de conduite comme si de rien n’était.


«Les preuves de l’accusation incluaient un aveu que McKenzie avait fait à des policiers qui avaient assumé la responsabilité des meurtres avant qu’il ne décide de changer son histoire et de blâmer ses actions sur ses difficultés d’apprentissage et sa dépression.


«En choisissant de porter cette affaire tragique en jugement, McKenzie a pris la famille de sa victime à travers le chagrin et l’épreuve d’écouter tous ses mensonges et les preuves accablantes contre quelqu’un qui avait fait partie de leur famille.


«Bien que rien ne puisse ramener Kelly et Riley, j’espère que ces condamnations apporteront un certain réconfort à la famille. Nos pensées les accompagnent en cette période difficile. »

Aaron McKenzie sera désormais condamné le 17 juillet.

Tags

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info Tel : +1(415) 800-3517

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications.    Ok No thanks