SociétéToute l'actu

Un sous-prĂ©fet (đŸ‘©đŸŒâ€âœˆïž) gifle un professeur Ă  Ayos pour rĂ©tablir la discipline et l’ordre public

MBEY Sandrine, Sous-prĂ©fet d’Ayos gifle un enseignant au lycĂ©e bilingue de la mĂȘme ville dans sa salle de classe et devant ses Ă©lĂšves.

L’incident est survenu Mercredi. Alors que Madame le sous-prĂ©fet, dans le cadre d’une tournĂ©e au sein de cet Ă©tablissement essayait de restaurer la discipline dans un lycĂ©e devenu tristement cĂ©lĂšbre par les pratiques qui s’y dĂ©roulent, un enseignant va s’opposer Ă  son accession dans la salle de classe, arguant que les Ă©lĂšves Ă©taient entrain de composer… mal lui en a pris…

Steve Ondoua Samba, professeur de philosophie aurait profĂ©rĂ© des propos dĂ©sobligeants Ă  sa hiĂ©rarchie qui s’est trouvĂ©e dans la pĂ©nible obligation de lui rappeler que le sexe faible n’existe point dans les rapports administratifs, encore moins la prĂ©fectorale.

C’est ainsi qu’il a Ă©tĂ© temporairement placĂ© en garde Ă  vue administrative, puis entendu sur procĂšs verbal, sous le regard Ă©berluĂ© des Ă©lĂšves , peu habituĂ©s aux scandales de cette nature. Et relaxĂ© sur instructions de Madame le Sous-PrĂ©fet ; EƄ effet qui peut le plus peut le moins.

D’aucuns soulignent que la loi d’orientation de l’Ă©ducation au Cameroun du 14 avril 1998 prĂ©cise en son article 27 alinĂ©a 1 : ” l’enceinte d’un Ă©tablissement d’enseignement est inviolable.”
AlinĂ©a 2 : ” les chefs d’Ă©tablissement scolaire sont responsables du maintien de l’ordre dans leur Ă©tablissement ” le mĂȘme article prĂ©cise en son article 3 que “l’intervention des forces de l’ordre ne peut y avoir lieu que sur rĂ©quisition expresse du chef d’Ă©tablissement”. Toutefois la mĂȘme loi prĂ©cise en son alinĂ©a 4 : ‘’ En cas de dĂ©faillance dans l’accomplissement de leur mission de maintien de l’ordre, les chefs d’Ă©tablissement sont supplĂ©Ă©s de plein droit par les autoritĂ©s hiĂ©rarchiques ou de tutelle’’.

Selon plusieurs tĂ©moignages concordants, l’administration scolaire de cet Ă©tablissement s’est laissĂ© aller au laxisme, l’Ă©tablissement Ă©tant devenu dangereux depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, avec notamment une altercation au couteau rĂ©cemment signalĂ©e, sans aucune intervention de l’administration scolaire. Toutes choses qui ont Ă©tĂ© rapportĂ©es au Sous-PrĂ©fet.

De plus, il ne serait pas superflu de rappeler qu’au terme du DĂ©cret prĂ©sidentiel n° 2008/377 du 12 novembre 2008 fixant les attributions des chefs de circonscriptions administratives et portant organisation et fonctionnement de leurs services :

LIRE :  Soupçon sur des attaques terroristes dans les grandes mĂ©tropoles du Cameroun.

(1) le sous-prĂ©fet, haut fonctionnaire nommĂ© par dĂ©cret du prĂ©sident de la RĂ©publique, est dĂ©positaire de l’autoritĂ© de l’Etat dans l’arrondissement.
Art. 52
Sous l’autoritĂ© directe du prĂ©fet, le sous-prĂ©fet est chargĂ© du maintien de l’ordre, de l’exĂ©cution des lois, rĂšglements et dĂ©cisions du gouvernement ainsi que de la supervision, de l’animation, de la coordination et du contrĂŽle de l’activitĂ© des services publics civils installĂ©s dans l’arrondissement, Ă  l’exception de ceux de la justice.

Art. 53
Le sous-préfet est chargé de la gestion des personnels des services publics installés dans sa circonscription de compétence.

LIRE :  Affaire tribalisme : Une Ă©mission spĂ©ciale entre Éric Christian Nya et Coco ArgentĂ©e annoncĂ©e

Si le comportement du sous-prĂ©fet a Ă©tĂ© jugĂ© par certains d’excessif, il conviendrait donc de rappeler qu’elle est dĂ©positaire de l’autoritĂ© de l’Etat dans son territoire de commandement, et personnellement le Chef de l’Etat… Ă  situation exceptionnelle, dĂ©rogation exceptionnelle donc… l’interruption d’un examen pour quelques minutes n’aurait pas fait de mal Ă  ces Ă©lĂšves ou Ă  cet enseignant qui avait visiblement un problĂšme d’ego, dans une sociĂ©tĂ© encore malheureusement assez misogyne.

Madame le Sous-Prefet d’Ayos

Patrick Zambo

Rédacteur prolifique spécialisé en journalisme d'investigation, Patrick Zambo a rédigé des contributions pour de nombreux organes de presse nationaux et internationaux. Réputé pour sa rigueur et son impartialité dans le traitement de l'information, il sait faire montre d'une méthodologie à toute épreuve. Contact : patrick.zambo@newsclic.info

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

La maintenance de notre site repose sur des revenus issus des publicités saines. Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour visualiser notre contenu.
Enable Notifications    OK No thanks